Expression politique

Expression libre des groupes politiques

Retrouvez ici les textes parus dans le journal municipal « Saint-Jean ma ville »

Avril 2021

Expression libre de la majorité

Depuis le mois de janvier, le parking de la clinique de l’Union est devenu payant.
Avec plus d’une vingtaine de maires du secteur, nous sommes im-médiatement montés au créneau contre cette mesure peu sociale qui induit des dépenses supplémentaires importantes pour les visi-teurs et les patients de la clinique. J’ai cossigné, avec mes collègues maires, une série de courriers adres-sée à la Direction du Groupe Ramsay et une lettre à destination du Ministre de la Santé pour exprimer mon « mécontentement » suite à la mise en place de ce système de péage pour transformer le par-king gratuit de 1.000 places de la clinique, en un espace payant. Les conséquences du stationnement payant sur les familles dans ce contexte de crise sanitaire sont importantes. Elles obligent à enga-ger des frais supplémentaires pour accéder aux soins et ont pour effet de raccourcir les temps de visite aux proches hospitalisés. Nous assistons de plus au développement de stationnements sauvages dans les lotissements périphériques de la clinique, notamment ave-nue de Flotis, rues Pasteur, Laennec et Fleming ainsi que sur les parkings des entreprises privées des alentours.
Si la Direction de la clinique a fait quelques propositions d’assou-plissement tarifaires, celles-ci restent incomplètes à mes yeux. Lors de sa séance du 3 mars dernier, le conseil municipal a voté, à l’unanimité, une motion demandant qu’une plage horaire de gratuité de 2 heures soit systématiquement mise en place pour toutes les visites, et notamment pour les VSL qui, du fait de la tarifica-tion du stationnement, n’accompagnent plus les patients dans les locaux de la clinique, que soit intégrée à la tarification préférentielle du parking, les femmes enceintes, ainsi que les familles dont les patients sont hospitalisés plus de 4 jours.
Notre détermination est intacte car la santé et le bien-être de nos concitoyens sont des questions d’intérêt général qui dépassent le strict cadre municipal. Alors que depuis plus d’un an les écoles ont accueillis les élèves mal-gré les contraintes sanitaires et les difficultés qu’il a fallu affronter, le gouvernement propose enfin une campagne de vaccination pour les équipes enseignantes. La majorité municipale plus que jamais apportent son soutien et sa reconnaissance aux enseignants, aux animateurs des ALAÉ et de l’ALSH ainsi qu’à tous les agents muni-cipaux qui ont participé activement depuis le premier confinement au maintien du service public et de l’école de la République.
Plus que jamais nous devons être attentifs afin que chacun puisse accéder dans les meilleurs délais et de manière efficace à la vacci-nation.
Dans cette attente, il est important de maintenir une vigilance et un respect des gestes barrières pour que, des grands parents aux plus jeunes d’entre nous, nous puissions vivre en sécurité et retrouver bientôt le lien social qui anime notre existence d’être humain.

Expression des groupes d’opposition

EXTENSION DU LINEO 9

Vu l’évolution climatique prévisionnelle, nous sommes enjoints par l’État et par les médias, à utiliser plus fréquemment des transports individuels doux ou des transports en commun pour nos déplace-ments.
De son côté, la Métropole va mettre en place cette année, une ZFE (Zone de Faibles Émissions) qui interdira en 3 ans, l’accès aux voitures les plus polluantes. En 2023, seuls les véhicules avec une vignette Crit’Air 3 ou moins seront autorisés à pénétrer dans le péri-mètre métropolitain retenu (Toulouse à l’intérieur de la rocade et partie de la ville entre la rocade Ouest et la rocade Arc-en-ciel). Vu ces perspectives, nous disons : l’offre de transports en commun sur le territoire communal est insuffisante et ne répond pas aux besoins des habitants.
Nous demandons d’urgence la prolongation de la ligne de bus Lineo 9, dont le terminus est actuellement à L’Union, pour être compatible avec cette échéance.
Coté communal, nous avons réservé l’espace foncier pour accueillir ce nouveau terminus, il ne faudrait pas le perdre pour des opéra-tions immobilières.
La volonté politique communale existe (les 2 listes aux dernières Municipales avaient intégré cette extension Lineo 9 dans leurs pro-grammes) et les Saint-Jeannais sont en attente de ce service.
Il nous est souvent rétorqué :

  • la demande est faible. Mais actuellement, il n’y a pas d’offre, comment peut-on mesurer la demande? Dans nos échanges avec les Saint-Jeannais, nous entendons régulièrement ce besoin de liaison directe vers le centre-ville, sans passer par Borderouge ou Gramont et sans changement.
  • Le tracé entre L’Union et Saint-Jean, avec les platanes de chaque côté, ne permettrait pas la création de voirie dédiée aux bus. Mais si ce raisonnement avait prévalu lors de la création des Lineo dans la ville de Toulouse, ils n’auraient pas existés car de nombreux kilomètres ne sont pas en voirie dédiée aux bus dans certains quartiers. De plus, la circulation, bien qu’importante aux heures de pointe dans notre commune, n’arrive pas au ni-veau de Toulouse : donc pas de problème supplémentaire pour la circulation de ces nouveaux bus.
  • Les moyens financiers de Tisséo ne sont pas compatibles. La prolongation de cette ligne existante sur 2 km sera d’un coût incomparablement plus faible qu’une construction nouvelle, avec voirie dédiée. De plus, le BUN (Boulevard Urbain Nord) étant annulé, une infime partie de son budget pourrait être réaf-fectée au Lineo 9.Les Saint-Jeannais ne sont pas des citoyens métropolitains de se-conde zone. Ils paient leurs impôts comme les habitants des autres communes, ils ont droit aux mêmes services métropolitains de qua-lité pour leurs déplacements personnels ou professionnels.
    La volonté politique est là : il faut passer des paroles aux actes! Mr Espic et la majorité municipale, nous comptons sur votre action sur ce sujet.
    N’hésitez pas à nous contacter, nous sommes à votre écoute. Mail: aimersaintjean31@gmail.com

Vos interlocuteurs de « Aimer Saint-Jean »
Patrick Durandet – Claude Boesch-Biay – Bernard Boulouys – Mariane Mikhailoff