Lingettes : un véritable fléau pour le scanalisations

Lingettes : un véritable fléau pour le scanalisations

Pratiques les lingettes… Mais on ne le dira jamais assez : totalement nuisibles aux canalisations qu’elles bouchent régulièrement ! Jusqu’à bloquer le système d’assainissement, provoquer l’obstruction totale du réseau collectif et le déversement d’eaux usées dans le milieu naturel…

C’est ainsi que le ruisseau du Flotis a été récemment pollué et que le voisinage a subi des émanations mal odorantes.

Rappelons que le Code de l’Environnement prévoit pour auteurs des pollutions ainsi occasionnés des peines de 2 ans de prison assorties d’amendes de 18 000 à 75 000 €.

Contrairement aux idées reçues et aux indications des fabricants, les lingettes ne se dégradent pas et s’agglomèrent avec d’autres résidus. Elles provoquent ainsi des bouchons dans les canalisations et endommagent les ouvrages d’assainissement des eaux. Considérées comme un déchet solide, comme eux, elles ne doivent jamais être jetées dans les toilettes. La réglementation à ce sujet est claire. Pour éviter une remontée d’eau « chargée » et odorante dans votre habitation, chez vos voisins ou dans la nature, respectez cette consigne. Par ailleurs, les coûts d’intervention liés à cette mauvaise pratique se multiplient et seront forcément répercutés sur la redevance d’assainissement.

Conclusion : les lingettes, c’est à la poubelle et pas ailleurs !

 

L’article R.1331-2 du Code de la Santé Publique (Raccordement d’eaux usées au système de collecte)

« Interdit d’introduire dans les systèmes de collecte des eaux usées :

a) Directement ou par l’intermédiaire de canalisations d’immeubles, toute matière solide, liquide ou gazeuse susceptible d’être la cause, soit d’un danger pour le personnel d’exploitation ou pour les habitants des immeubles raccordés au système de collecte, soit d’une dégradation des ouvrages d’assainissement et de traitement, soit d’une gêne dans leur fonctionnement ;

b) Des déchets solides, y compris après broyage ; (…) »

L’article 13 de l’arrêté du 21 juillet 2015 (Raccordement d’eaux usées non domestiques au système de collecte) interdit de déverser dans le système de collecte :

« 1° Les matières solides, liquides ou gazeuses susceptibles d’être toxiques pour l’environnement, d’être la cause, soit d’un danger pour le personnel d’exploitation ou pour les habitants des immeubles raccordés au système de collecte, soit d’une dégradation des ouvrages d’assainissement et de traitement, soit d’une gêne dans leur fonctionnement ;

2° Les déchets solides (lingettes, couches, sacs plastiques …), y compris après broyage ; (…) »